Nous reprenons donc le cours de notre grande aventure, vous avez reçu votre notification d'indu de la part de votre caisse par lettre recommandée vous donnant plusieurs choix :

1) Le suicide par pendaison avec votre garrot ou tous autres moyens à votre disposition (étouffement dans un étui pénien, prendre d'un coup les 576 sachets d'Importal que mamie a dans son placard depuis 10 ans, ect....ect... c'est bien connu les méthodes sont diverses et variées. Mais nous avouerons que c'est plutôt radical et mince comme moyen de défense.

2) Vous embarquez clandestinement sur un cargo à destination de la Papouasie Nouvelle Guinée en abandonnant chien, chat, poisson rouge, et accessoirement enfants et mari. Là encore, maigre comme résistance à l'ennemi même si Laborit a écrit "l'éloge de la fuite" (à lire d'ailleurs !)

3) Vous empoignez illico presto votre chéquier tout neuf et vous le rédigez à l'ordre de qui vous savez (je fais un bug sur le nom, j'arrive plus à le taper....) un magnifique chèque de 300 000 euros (soyons fous !!!). Les plus frileux feront un emprunt à leur banque remboursable sur 30 ans.

4) Vous avez décidé d'attraper le taureau par les cornes - On va pas vous faire ch.... plus longtemps non mais !!!

Donc, vous prenez sur votre temps de sommeil, vous mettez tous vos neurones sur "ON" pour décortiquer la fameuse notification et sachant que vous n'avez que deux malheureux mois pour contester, vous vous mettez à bosser en délaissant une fois de plus, chien, chat, poisson rouge et accessoirement enfants et mari. (vous pigez le truc ?)Vous retrouvez chaque ordonnance, vous épluchez chaque facturation, vous cherchez la faille et vous arrivez à un pavé de plusieurs centaines de pages (dont nous reparlerons si vous le voulez bien) et tout ça EN BOSSANT en même temps, elle est pas belle la vie, nous sommes multi tâches moi je vous le dis.

Votre contestation d'indu est envoyée dans les temps, ouf ! (deux mois je rappelle) et "qui on sait" vous répond dans le mois qui suit. Dans la majorité des cas (puisque nous sommes ici),  "qui on sait" (j'ai déjà dit, je peux plus l'écrire) a tout simplement décidé de rejeter toutes vos observations et vous fait parvenir sous pli recommandé avec AR une magnifique MISE EN DEMEURE de procéder au paiement de l'indu qui s'intitule comme suit :

Madame ou Monsieur (protocolaire comme d'hab, on se tape pas sur la cuisse non plus hein !!!)

Par courrier réceptionné le .............. vous avez contesté certains des indus que je vous ai notifiés le ..............

Vos observations ont été examinées et elles ne permettent pas de remettre en cause le montant réclamé pour les actes indûment pris en charge par l'Assurance Maladie.

En conséquence, le présent courrier constitue une mise en demeure de procéder au paiement de la somme de .................euros dont vous êtes redevable.

A défaut de règlement de la somme due dans un délai d'un mois suivant la notification de la présente, nous serons fondés à engager des poursuites sans nouvel avis et dans les conditions fixées par l'article visé en objet (Art L 133-4 du Code de la Sécurité Sociale)

Toutefois, si vous entendez contester l'indu, vous disposez d'un délai d'un mois à compter de la réception de cette mise en demeure pour saisir la Commission de Recours Amiable de la caisse par lettre adressée à :

Monsieur le Secrétaire de la Commission Amiable de la caisse de .....

Salutations distinguée.

Vous remarquerez qu'il n'y a aucune explication, ils ont examinés et puis c'est marre. Le refus n'est absolument pas motivé. Vous vous êtes fendus pour pondre une prose de 300 pages et on vous envoie dans les cordes d'un soufflet de la main avec une malheureuse phrase : "vos observations ont été examinées et ne permettent pas de remettre en cause....". Vous êtes dégoutés, vous vous attendiez à une joute verbale, des points de précision, des explications, et bien NADA. Quelques mots suffisent.On ne fait pas de poésie, Mesdames et Messieurs, à l'Assurance Maladie.

A ce moment précis, si vous avez survécu, vous avez à nouveau plusieurs choix (cf plus haut choix 1-2-3-4) que nous développerons bientôt.

 La Seringue.