Un grain de sable dans le moteur...

Tomber malade prend vite des allures de catastrophe lorsque l'on travaille en libéral. La grippe qui vous met à genoux pendant une dizaine de jours ou l'entorse qui vous cloue au fond de votre canapé ne seront malheureusement pas prises en charge au titre d'un quelconque droit à des indemnités journalières par votre Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, médecins-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO) et encore moins par votre caisse d'assurance maladie.

Le postulat de départ est simple, il faut être en incapacité professionnelle temporaire et totale médicalement reconnue pendant plus de trois mois pour prétendre à une prise en charge financière et percevoir des indemnités journalières de la part de la Carpimko. Traduction : avant ce délai, vous pouvez crever !

En 2016,  l'organisme vous versera grassement une allocation journalière d'inaptitude de 48.95 euros dès le 91ème jour de maladie et ce,  jusqu'au 365ème jour. Autant dire qu'il faut être au fond du trou pour oser prétendre toucher la coquette somme de 1468.50 euros par mois de la part de la Carpimko.

Si malheureusement, votre incapacité se prolonge sur une année civile, la Carpimko vous versera donc 48.95 euros d'indemnités journalières pendant 274 jours et vous percevrez la rondelette somme de 13 412.30 euros. On n'oublie pas les trois mois de carence pendant lesquels vous serez au régime pain sec et à l'eau

Une noyade financière

 Et pendant tous ces mois passés à ne rien faire lové dans votre canapé ou sur un fauteuil roulant, les cotisations dues à la Carpimko continuent à être ponctionnées sur votre compte en banque. La cotisation due pour l'année N est calculée, à titre provisionnel, en pourcentage des revenus de l'année N - 2 et régularisée lorsque le revenu de l'année N est connu.

Ainsi, si vous exercez votre profession depuis plus de deux ans et que vous avez un chiffre d'affaires de 40 000 euros par an, vous serez redevable de la rondelette somme de 3 374 euros prélevées soit mensuellement, soit en deux fractions qui ont lieu le 31 mars et le 30 septembre.

Mode de calcul des cotisations Carpimko

Exemple : Bénéfice de 40.000€

Régularisation de la cotisations 2014

En 2014, le calcul de la tranche 1 se fait sur 85 % du Plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Le montant du PASS est de 37548 euros.

Tranche 1 :De 0 à 85% du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) : 10.10%

Tranche 2 : De 85% du PASS à 5 fois le PASS : 1.87% PASS 2014 : 37 548€

Tranche 1 : 37548 (PASS) * 85% = 31 916 * 10.10% = 3 223€

Tranche 2 : ( 40 000 – 31916 ) = 8084 * 1.87% = 151€

Total = 3 374€ (tranche 1 + tranche 2)

Selon le principe des vases communicants, les sommes allouées par votre caisse au titre d'une incapacité de travail transiteront par votre porte-monnaie puis retourneront en partie à l'envoyeur par le biais des cotisations. Ainsi, votre petit pécule de 13 412.30 euros sera amputé du montant de vos cotisations. Il ne vous restera alors plus que 10 038.30 euros dans votre tirelire à dépenser au gré de vos envies. Ça va être Byzance !...Plus sérieusement, sachez que vous aurez pendant cette période funeste un compte en banque "ultra-light" en plus d'une pathologie à gérer.

Cependant, vous aurez peut-être la chance droit à quelques majorations qui vont faire exploser votre petit cochon. La majoration journalière pour conjoint, enfant ou descendant à charge ou infirme est de 8.90 euros, la majoration journalière pour tierce personne est de 17,80 euros. Considérez qu'avoir un parent infirme n'est pas véritablement une chance même si cette condition fait grossir votre butin.

Les allocations journalières d'inaptitude sont assimilées à des pensions d'invalidité et sont imposées dans la catégorie "retraites, pensions et rentes viagères". La Carpimko, dans sa grande bonté, vous gratifiera d'un report de cotisations si vous êtes en arrêt maladie de plus de six mois au cours de la même année. De même, elle vous remboursera le montant de vos versements si vous avez opté pour la mensualisation de vos échéances.

Il est donc impératif de choisir les dates où l'on est en incapacité de travail. A titre d'exemple, tomber malade en fin d'année n'est pas une bonne option. En effet, si votre arrêt maladie prend effet début septembre et se termine fin mars, vous ne pourrez bénéficier de ce report. Ayez soin d'anticiper tout accident ou maladie incurable à l'avance, merci !

L'Invalidité

Passer du statut de valide à semi-valide voire invalide ressemble pour beaucoup à une apocalypse. Au delà du 365ème jour, vous changerez de catégorie et entrerez dans le joyeux monde des invalides.

Vous ne toucherez plus d'indemnités journalières mais une rente trimestrielle d'un montant de 4 450 euros si vous êtes en invalidité totale et 2 225 euros si vous êtes en invalidité partielle. Votre complément trimestriel pour conjoint à charge, enfant ou descendant à charge ou infirme, tierce personne s'élèvera quant à lui à 1 335,00  euros. Même topo, un parent infirme n'est pas une aubaine, il est important de le redire et inutile de précipiter mémé dans les escaliers. Rappelez-vous que vous êtes invalide et qu'un invalide vaut mieux que deux.

N'oubliez pas qu'il faut six mois d'invalidité totale pour bénéficier d'un report de paiement de cotisations Carpimko donc si l'idée stupide lumineuse absurde vous prend de vouloir reprendre votre activité à mi-temps thérapeutique, il vous faudra calculer la date de votre reprise avec prudence. Reprendre son activité en avril par exemple vous privera de ce report. La Carpimko a une mémoire d'éléphant, vous aurez à peine chaussé vos baskets pour faire votre tournée qu'elle vous réclamera son dû, à savoir le total des cotisation reportées. Elle n'hésitera pas à y adjoindre des pénalités en cas de retard de paiement. Tout versement non effectué à échéance entraîne l'application d'une majoration de retard de 5 %. Celle-ci est ensuite augmentée de 1,2 % par trimestre ou fraction de trimestre écoulé sur la somme restant due. Votre petit cochon cachectique ne s'en remettra pas, soyez en certain !

Avec une somme d'un peu plus de 1000 euros par mois, vous devrez aussi payer vos cotisations Urssaf. Rappelons que cette administration n'est pas un organisme de charité. Vous pouvez passer trois mois dans le coma, elle s'en tamponne le coquillard donc n'espérez ni report, ni amnistie, ni empathie, RIEN. Elle ne se privera pas de vous envoyer de gentils recommandés avec accusés de réception vous enjoignant de régler votre dû dans le mois qui suit. Vous payerez aussi les charges de votre cabinet et vous pourrez accessoirement manger, boire, vous chauffer, payer votre loyer et peut-être vous soigner..

Il est donc inutile de rappeler l'importance de prendre une assurance prévoyance. Il en va de votre survie lorsque le pire vous arrive...

La Seringue.