La Belgique : un pays pas comme les autres !

Hormis le fait que la Belgique soit restée 541 jours sans gouvernement et ai cependant survécu (on dit chapeau bas quand même !), on se demande bien pourquoi on s'attacherait à ce petit pays où l'on boit de la bière avec des frites et puis des moules, en écoutant du Brel et en se tapant la cuisse à la moindre blague.

Serait-ce pour son cinéma que personnellement, je trouve audacieux et créatif ("Alabama Monroe","Mobil Home","Hasta la Vista", "C'est arrivé près de chez vous") ?

Serait-ce pour ses chanteurs surannés qui ont fait les beaux jours des charts (Adamo, Annie Cordy, Plastic Bertrand, Lara Fabian, lio, Arno et tous ceux que j'oublie malheureusement...) ?

Serait-ce pour son carnaval et ses Gilles de Binche ? Son roi ? Ses fêtes populaires ?

Et bien non, rien de tout cela, enfin si, mais pas seulement, les belges sont simplement des avant-gardistes qui ouvrent des voies, malmènent des interdits et font preuve de tolérance et d'idées novatrices.

Le Mariage Gay et Lesbien

En Belgique, la légalisation du mariage homosexuel date de 2003, celle de l’adoption par deux personnes du même sexe date de 2006.

En 2007, La  Procréation Médicalement Assistée (PMA) est encadrée légalement. Aucune discrimination ne peut être pratiquée dans l’accès à la PMA ,femme en couple avec un homme, femme seule, femme en couple avec une femme. La Gestation Pour Autrui   (GPA) n’est pas encadrée légalement en Belgique, sa pratique n’est ni encouragée ni interdite. En cas de problème, il existe donc peu de recours juridiques.

La France quant à elle adopte le texte sur le mariage pour tous en avril 2013 dans un grand fracas mêlant homophobie, religion et morale. Cette loi a ouvert de nouveaux droits pour le mariage, l'adoption et la succession, au nom des principes d’égalité et de partage des libertés. En 2014, les mariages de couples de même sexe ont représenté 4% du total des unions.

L'Euthanasie

La France est engluée dans des débats sans fin sur l'euthanasie depuis des années. L'affaire Vincent Lambert, jeune homme de 38 ans, victime d'un accident de la route en 2008 en est un exemple manifeste. La loi Léonetti interdit  l'acharnemant thérapeutique mais ne franchit pas la barrière du geste intentionnel qui donnerait la mort et condamne l’injection délibérée d’un produit létal, autrement dit l’euthanasie active

En Belgique, l'acte d'euthanasie est régi par la loi du 28 mai 2002.  L'euthanasie est reconnue comme un droit pour chaque malade à poser ses choix en termes de vie et de mort pour autant qu'il se trouve dans les conditions édictées par la loi. L'Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité (ADMD) est très active en Belgique où elle milite pour le respect de ce droit.

Le cannabis

En Belgique, une directive de février 2005 tolère la  détention de 3 gr de cannabis ou d'un plant femelle  pour les plus de 18 ans dans le cadre d'un usage personnel. Les mineurs,quant à eux, ne peuvent en détenir ou en consommer quelle que soit la quantité et les circonstances. En novembre 2014, la ministre de la Santé, Maggie De Block, propose de légaliser sous condition la détention et la consommation de cannabis.

Pendant ce temps en France,  le cannabis est prohibé depuis 1970, avec au maximum un an de prison et 3.750 euros d'amende. Mais dans la pratique, les petits consommateurs ne s’exposent qu’à des amendes, l’emprisonnement étant réservé aux trafiquants.

Des Assistants sexuels pour les  handicapés

Au Parlement Wallon, la résolution sur la vie affective et sexuelle des personnes handicapées a été adoptée à l’unanimité le 21 janvier 2014, journée internationale du câlin. «Les personnes handicapées sont comme les autres; elles ont également le droit de prendre leur pied », résume le député wallon Écolo Matthieu Daele qui porte ce dossier depuis 2011. La ministre Wallonne de la Santé veut plus de clarté autour de l'assistance sexuelle des handicapés. Elle annonce la création d'un centre de formation et d'information pour guider le personnel accompagnant et la mise à disposition d'un répertoire de travailleuses du sexe "labellisées".

Le droit français, contrairement à la loi hollandaise, danoise, allemande, suisse, belge ou américaine ne reconnaît pas l’assistance sexuelle aux handicapés.

L'assistanat sexuel reste un sujet tabou. Toujours assimilé à de la prostitution en France, Roselyne Bachelot, interrogée lors d'une conférence de presse pour savoir si elle soutiendrait une proposition de loi déposée en 2011 pour rendre possible le recours à des assistants sexuel pour des personnes handicapées a répondu: "J'y suis rigoureusement, formellement, totalement opposée"."Vous pensez que la ministre en charge du droit des femmes va soutenir un truc pareil?", a-t-elle rétorqué. (Toujours aussi pleine d'humanité et de compréhension pour son prochain notre Roselyne, je me répète mais elle nous manquerait presque tiens !).

 Le Gaspillage Alimentaire

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture soit un quart de la production mondiale sont gaspillées, estime l'Organisation des Nations unies pour l'Agriculture et l'Alimentation. En Belgique, le Parlement wallon a rendu obligatoire en avril 2014 le don des invendus alimentaires dans les grandes surfaces de plus de 1000m2. Au lieu de les jeter, ils doivent être à présent systématiquement proposés au préalable à une association caritative.

En France, les députés ont adopté en mai 2015 (soit un an après les belges) à l'unanimité des amendements au projet de loi sur la transition énergétique qui visent à limiter le gaspillage alimentaire.

Les moyennes et grandes surfaces de plus de 400 mètres carrés devront s'efforcer de prévenir tout gaspillage ou d'utiliser leurs invendus soit en en faisant don, soit en les destinant à la nourriture animale ou à la fabrication de compost pour l'agriculture ou une valorisation énergétique

La Seringue.