La Peur et La Lâcheté

Il y a ceux, comme les 95 passagers de l'express Bordeaux-Vintimile qui, un soir de novembre 1983 ont décidé de baisser la tête, de détourner leur regard, de plonger dans leur grille de mots croisés, de faire semblant de s'être assoupi et de ne pas entendre les appels à l'aide d'une malheureuse victime tabassée à l'arrière d'un wagon parce que sans doute, eux aussi étaient terrorisés. Cette nuit-là, Habib  Grimzi, jeune touriste algérien de 26 ans, mourra,  roué de coups, poignardé et jeté du train en marche par trois individus simplement parce qu'il était arabe. Personne, parmi les passagers ne se sera interposé... Nos trois futurs légionnaires ne le deviendront jamais puisqu'ils seront jugés et condamnés à perpétuité pour deux d'entre eux et à quatorze ans de réclusion pour le troisième. Et chacun de nos 95 passagers retournera à ses occupations en portant le poids de son inertie.

Je m'interroge toujours sur ma conduite dans une telle situation. Aurais-je moi aussi, fermé les yeux, serais-je devenue sourde aux cris de terreur du pauvre malheureux ? Comment aurais-je pu porter la culpabilité de mon manque de courage ? Arrive-t-on à oublier ? Ou alors aurais-je franchi le pas de la révolte ? Ce premier pas qui peut-être en aurait entrainé un deuxième puis un troisième et peut être même  les 95 pas qui auraient pu sauver cette homme...Aurais-je fait le choix de  vaincre ma peur pour ne pas avoir à porter le poids de ma lâcheté toute mon existence ?

Il y a un temps où l'engagement est nécessaire, inéluctable et doit être multiple pour aboutir à un changement.

 

Le Courage

Le Manifeste des 343 est une pétition française parue le 5 avril 1971 dans le Nouvel Observateur. C'est la liste des 343 françaises qui ont eu le courage de signer le manifeste "Je me suis fait avorter", s'exposant ainsi à l'époque à des poursuites pénales pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement.

Le manifeste rédigé par Simone De Beauvoir commence par ces phrases :

« Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées, alors que cette opération, pratiquée sous contrôle médical, est des plus simples.On fait le silence sur ces millions de femmes. Je déclare que je suis l'une d'elles. Je déclare avoir avorté.

De même que nous réclamons le libre accès aux moyens anticonceptionnels, nous réclamons l'avortement libre. »

Parmi les signataires : Catherine Arditi, Stéphane Audran, Simone de Beauvoir, Catherine Deneuve, Marguerite Duras, Françoise Fabian, Brigitte Fontaine, Gisèle halimi, Bernadette Laffont, Ariane Mnouchkine, Bulle Ogier, Marie France Pisier, Nadine Tringtignant ........ et d'autres anonymes.

Le principe de la lettre trouve un écho en Allemagne. L’hebdomadaire Stern intitule son édition du 6 juin de la même année 1971 Wir haben abgetrieben! (de), « nous avons avorté ! », signé par 374 femmes, certaines célèbres, comme l'actrice Romy Schneider, d'autres inconnues. Encore de nos jours, ce numéro fait office de profession de foi libertaire au magazine Stern.
Et c'est surtout ce manifeste des 343 qui a contribué à l'adoption fin 1974 de la loi Veil qui dépénalise l'interruption volontaire de grossesse.

 

L'heure est venue, infirmières, infirmiers, de nous unir, de nous investir, de donner de notre sueur. L'heure n'est plus aux lamentations, le temps des larmes est passé et l'action doit y faire suite pour que les choses bougent. Nous ne pouvons plus nous contenter de "liker" ou non sur facebook, il faut envisager des actions concrètes. Le parcours ne se fera pas sans vous, sans votre aide, votre détermination et votre courage. Rejoignez-nous !

"J'ai appris que le courage n'était pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre. L'homme courageux n'est pas celui qui ne ressent pas la peur mais celui qui la combat."(Nelson Mandela)

La Seringue.