Les petites gens, ça peut rapporter gros !

Les petites gens, ça fait dans le modeste, le minimum du minima, qu'il soit social ou salarial. Ça vous fait des économies à coup de dix euros par mois. Ça peut parfois monter à cinquante voire cent euros les jours de baraka. Les petites gens, ça fait des piles avec les centimes, ça ne jouent décidément pas dans la cour des grands. Les petites gens ont peu d'importance, ils protestent rarement et se défendent peu. Individuellement, ils n'ont aucun pouvoir et le monde des grandes gens leur est généralement inaccessible.

Pourtant, les petites gens ne sont pas dénuées d'intérêt. Leur épargne, par exemple, intéresse non seulement le gouvernement mais également les entreprises. Évidemment, ce ne sont pas les malheureux 22 950 euros placés sur le livret A de madame Michu rémunérés à seulement 0.75 % qui les captivent autant mais plutôt toutes ces madames Michu et ces Monsieur-tout-le-monde qui, tous livrets A confondus, cumulent un alléchant magot de plus de 10 milliards d'euros. Fin 2016, la France comptait 55,8 millions de livrets soit quasiment un livret par habitant. Il est utile de rappeler que ces 10 milliards d'euros placés sur ce livret cher aux français représentent à quelques millions d'euros près la fortune de Xavier Niel, numéro 10 dans le classement des plus grandes fortune de France avec ses 9.4 milliards d'euros de patrimoine professionnel, patron d'Iliad, groupe français de télécommunications (Free...) ou encore celle de Pierre Castel, classé juste au dessus avec ses 11.5 milliards d'euros de patrimoine professionnel, leader français de la distribution de vins, de bières et de boissons gazeuses.

On note donc que ce qui fait l'intérêt des petites gens, c'est tout d'abord leur nombre, leur deuxième particularité  étant leur incapacité à se défendre de manière isolée. Les petites gens sont donc des proies faciles...

La Pêche Miraculeuse !

Les caisses d'assurance maladie, en mal de fonds pour combler leur déficit, semblent avoir trouvé le filon du siècle auprès des professionnels de santé et plus particulièrement des infirmiers libéraux. Elles ont en tout cas bien compris que la pêche au gros était un exercice difficile et que la prise n'était pas forcément au bout de l'hameçon. Les gros poissons donnent souvent du fil à retordre, ils peuvent casser votre ligne et peut-être même vous amputer d'un doigt... La pêche à la traîne, quant à elle, assurent de belles et nombreuses prises à chaque sortie en mer. A vrai dire, la poiscaille rend le plus souvent les armes sans même avoir combattu...

Le jeu est donc simple : Prenez une profession isolée, peu fédérée où la concurrence devient de plus en plus rude. Optez pour une nomenclature à géométrie variable selon le lieu d'exercice. Prenez soin d'envoyer des notifications d'indus qui courent sur au moins trois années, n'oubliez pas que chez les petits, il faut viser grand ! Ajoutez-y la honte, le dégoût et l'incompréhension induits par une accusation de fraude. Ameutez les médias, roulements de tambour, avis à la population, oyez, oyez bonnes gens ! Ponctionnez directement sur les flux pour mettre l'accusé(e) sur la paille et, si besoin, faites lui passer un sale quart d'heure de un à trois jours en garde à vue. Si possible perquisitionnez son domicile et son cabinet, utilisez les menottes si nécessaire. La présence des enfants de l'accusé(e) est vivement souhaitée pour le traumatisme qu'il peut engendrer. Faut que ça claque non mais !

A ce niveau de lecture, Ayons une pensée émue pour toutes les victimes innocentes  magouilleurs  sans scrupule des Panama Papers. Recueillons-nous sur tous ces hommes politiques, ces milliardaires, ces sportifs de haut niveau, ces célébrités, ces chefs d’État ou de gouvernement laissés aux oubliettes sans tambour ni trompette et surtout exemptés de tous procès après avoir placé des milliards de dollars ou d'euros dans des paradis fiscaux.. Songeons à ces malheureux époux Balkany, mis de nombreuses fois en examen pour blanchiment d'argent qui continuent courageusement honteusement à envahir la scène politique. Pensons enfin à la justice de ce pays...Amen

Bref, si toutefois, vous n'aviez pas la chance d'un Balkany, d'un Fillon ou d'une quelconque personnalité protégée par un parti ou des puissants ; Si, comme certains de vos collègues infirmiers,  vous aviez à subir les affres d'une garde à vue ou d'une perquisition en bonne et due forme ; Si vous deviez expérimenter les geôles françaises avec leur petit côté vintage, leurs toilettes à la turque et leurs couches en béton si moelleuses, leur repas étoilés et leur propreté légendaire ; Si vous deviez tester le port des menottes en dehors d'un fantasme sexuel lors d'une  garde à vue ; Si vous aviez à vivre ce moment inoubliable où, après une perquisition, votre domicile se transforme en champ de bataille ; Si vous deviez être marqué à vie par ce viol de votre intimité. En quelques mots, si vous étiez confronté à cette situation aussi dramatique qu'inavouable, voici quelques informations qui pourraient vous être utiles.

La Perquisition !

La perquisition est une mesure qui, dans le cadre d’une enquête, consiste pour les policiers, les gendarmes ou les magistrats à fouiller un lieu privé pour y trouver des preuves d'une infraction pénale. Les perquisitions qui sont réalisées dans le cadre d’une information judiciaire doivent obligatoirement faire l’objet d’une autorisation écrite de la part d’un magistrat. En revanche, les perquisitions qui ont lieu dans le cadre de l’enquête préliminaire ou dans le cadre d’un flagrant délit ne nécessitent pas d’autorisation. Selon l'article 94 du Code de procédure pénale, tous les lieux privés peuvent faire l’objet d’une perquisition. Si la perquisition se déroule dans le cadre d’une information judiciaire et que la personne perquisitionnée est mise en examen, sa présence ou celle d’un représentant est requise. Une perquisition ne peut se dérouler qu'entre 6 heures du matin et 21 heures. Si la perquisition a débuté avant 21 heures, elle peut se prolonger après cette heure.

La présence de l’avocat de la personne suspectée n’est pas obligatoire lors de la perquisition, même si celle-ci est placée en garde à vue.Toutes les preuves saisies par les personnes opérant la perquisition sont listées et placées sous scellés.

Lorsque les forces de l’ordre ont causé des dommages dans les lieux perquisitionnés, l’État peut prendre en charge les frais de réparation, à certaines conditions. Il est donc utile de conserver les factures des réparations éventuelles. Il faut ensuite adresser un courrier avec les factures à la Direction des Services.

La Garde à Vue !

La garde à vue est une mesure de privation de liberté prise à l'encontre d'un suspect lors d'une enquête judiciaire. Elle permet aux enquêteurs d'avoir le suspect à leur disposition pour pouvoir l'interroger et vérifier la véracité de ses déclarations. La durée de la garde à vue est limitée et le suspect a des droits liés à sa situation, dont celui d'être assisté par un avocat. Selon l'article 63-1 du code de procédure pénale, la personne gardée à vue bénéfice de droits spécifiques. La violation de ces droits peut, dans certains cas, entraîner l'annulation de la mesure de garde à vue.

Ainsi, l'avocat est-il en devoir de contrôler si la personne gardée à vue a été informée de ses droits dans une langue qu'elle comprend. La durée de la garde à vue et éventuellement sa prolongation doivent lui être exposées mais également la qualification, la date et le lieu présumé de l'infraction qu'elle est soupçonnée avoir commise ainsi que les motifs justifiant son placement en garde à vue. La personne mise en garde à vue a le droit d'être examinée par un médecin, de prévenir un proche et son employeur. Elle peut également prévenir les autorités consulaires de l'État dont elle est ressortissante si elle est de nationalité étrangère.  Elle a le droit d'être assistée par un avocat avec lequel elle peut s'entretenir en toute confidentialité durant 30 minutes dès le début de la garde à vue. L'avocat peut consulter les procès verbaux d'auditions de son client et assister à tous ses interrogatoires ou confrontations. Il peut présenter des observations au Procureur de la République ou, le cas échéant, au juge des libertés et de la détention, lorsque ce magistrat se prononce sur l'éventuelle prolongation de la garde à vue, tendant à ce qu'il soit mis fin à cette mesure. Si la personne n'est pas présentée devant le magistrat, elle peut faire connaître oralement ses observations dans un procès-verbal d'audition, qui est communiqué à celui-ci avant qu'il ne statue sur la prolongation de la mesure. La personne mise en garde à vue peut répondre aux questions lors des auditions ou faire le choix de garder le silence.

 

La Seringue.

 

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/livret-a-plus-de-10-milliards-collectes-en-2017-record-depuis-4-ans-765800.html

https://argent.boursier.com/epargne/analyses/livret-a-200-ans-et-tous-ses-epargnants-4950.html

https://www.inegalites.fr/Les-dix-plus-grandes-fortunes-de-France?id_theme=15

https://www.lesinrocks.com/2018/09/28/actualite/patrick-balkany-fait-voter-une-hausse-de-son-salaire-111129542/

https://www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-penal/perquisition

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14837

http://www.sba-avocats.com/avocat-penaliste-paris-les-droits-en-garde-a-vue.html