L'Effet Brexit !

Le 23 juin 2016, David Cameron, alors Premier Ministre du Royaume-Uni, organise un referendum sur le maintien ou non du pays dans l'Union Européenne. 51.9 % des britanniques choisissent alors de quitter l'Europe. Ce projet de divorce qui devrait aboutir en 2019 pourrait menacer l'avenir des expatriés.  La Grande-Bretagne pourrait dès lors mettre fin à la libre circulation des ressortissants européens et exiger des permis de travail pour ces étrangers. Des quotas pourraient également être appliqués. On dénombrait plus de 126 000 français inscrits au Registre des Français établis dans ce pays  mais ils seraient en réalité plus de 300 000.

Devant ces incertitudes quant à leur devenir, nombreux sont ceux qui font le choix de quitter le pays. C'est le cas notamment des professionnels de santé tels que les médecins, les infirmières ou les sage-femmes. Il est à craindre que ette hémorragie massive puisse tout simplement mettre le système de santé britannique en péril.

L'Hôpital est Malade !

Le National Health Service (NHS), système de la santé publique du Royaume-Uni tire la sonnette d'alarme. Le nombre d'infirmières et de sage-femmes issues des pays européens qui viennent travailler au Royaume-Uni a chuté de 89 % depuis le vote en faveur du Brexit. Le Royaume-Uni fait actuellement face à une pénurie de plus de 40 000 infirmières au Royaume-Uni et 3 500 sage-femmes en Angleterre. Le nombre d'infirmières et de sages-femmes formées au Royaume-Uni a augmenté de 11%, Cette  augmentation des effectifs ne devrait pas suffire pour combler le trou monumental formé par les départs des expatriés, d'autant plus que la formation est longue et que les besoins sont urgents. Plus de 4000 médecins ont également fait leurs valises en 2017. En septembre 2017, le NHS a révélé qu'ils étaient près de 10 000 professionnels de santé à avoir quitté le sol britannique depuis le référendum sur le Brexit. Cette chute vertigineuse des effectifs semble préoccupante pour la santé des patients.

Le système de santé britannique est aujourd'hui exangue. La Croix-Rouge n'hésite pas à parler de "crise humanitaire" dans un pays fort de son système de santé performant depuis 1948.

Les conséquences du Brexit ne se sont donc pas fait attendre. Le pays est désormais moins attirant pour les travailleurs mais également pour les investisseurs. La croissance britannique risque de se réduire entraînant dans son sillage une augmentation du taux de chômage et une récession. Le gouvernement a d'ailleurs revu à la baisse ses prévisions de croissance. Il prévoit d'augmenter fortement son recours à l'emprunt sur les dix prochaines années dans le projet de budget. L'Écosse qui avait dit non à 55 % au Brexit a fait la demande d'un nouveau referendum en  mars 2017. Une pétition anti-brexit a réuni plus de trois millions de signatures. Malgré les nombreuses demandes en faveur d'un nouveau vote, le gouvernement britannique a, dans un communiqué, affimé sa volonté de maintenir  la sortie du pays de l'Union européenne.
La Seringue.

http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/24/brexit-francais-royaume-uni-resultat-vote-referendum_n_10648254.html 

https://www.theguardian.com/society/2017/nov/02/european-nurses-midwives-leaving-uk-nhs-brexit-vote

https://blogs.mediapart.fr/vilmauve/blog/150117/lapres-brexit-le-systeme-de-sante-britannique-s-effondre

http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2017/03/13/l-ecosse-compte-demander-un-nouveau-referendum-d-independance_5093747_4872498.html