Les Maîtres du Mystère !

Nous les avions cherché partout. Chacun de nous en parlait sans jamais en avoir vu. Certains tentaient désespérement de retrouver leurs traces. D'autres encore se retranchaient derrière des formules mathématiques extrêmement compliquées pour avoir un embryon d'explication sur leurs modes de calcul. Désespérément, les tarifs des journées d'hospitalisation à domicile demeuraient, à nos yeux, un grand mystère.

A leur propos, untel parlait en pourcentage. Untel autre affirmait sans pouvoir le démontrer que les prix pratiqués dépassaient largement les tarifs conventionnels des infirmiers libéraux.

Dans la grande nébuleuse de ces établissements qui poussent comme des champignons un peu partout dans l'hexagone, le mode de facturation ne nous était pas accessible et nous ne pouvions, dès lors, établir de comparaisons avec notre tarification. Pas de décomptes chiffrés, aucune  facture, pas même un ticket de caisse ne nous parvenaient. Le plus grand flou règnait sur ces modes de calcul savants. Nous vivions dans le brouillard, l'opacité était de rigueur. Seule la rumeur guidait nos pas.

Et puis, le ciel s'est ouvert...Un miracle, un oubli, une omission, une erreur peut-être de la part de ces établissements qui n'informent pas les patients sur les montants des prises en charge dont ils sont, pourtant, les bénéficiaires. D'un coup de baguette magique, une facture est tombée dans les petites mains d'un infirmier. Le hasard a voulu ce jour-là qu'il se rende chez son ancien patient pour une prise de sang. Le monsieur venait de recevoir une jolie facture pour des soins réalisés par l'had quelques mois auparavant. Il connaissait son infirmier depuis longtemps. Il lui a alors demandé à quoi pouvait bien correspondre les sommes astronomiques inscrites sur ladite facture. L'infirmier lui a alors rappelé que, quelques semaines auparavant, c'est lui qui lui faisait son pansement d'abcès de paroi suite à son intervention et, qu'après sa ré-hospitalisation, c'est l'had qui prit le relais et que, par conséquent, cette facture correspondait aux dix-sept jours de prise en charge par cet établissement.

L'infirmier a alors demandé l'autorisation à son patient de faire une jolie copie de ce magnifique décompte que vous pouvez admirer ci-dessous ►

 Had : des Chiffres Gonflés !

Hop, hop, hop, des tics et des tocs, je ressors ma calculette. Nous avons donc dix-sept jours d'hospitalisation à domicile pour réaliser un pansement complexe et une prise de tension tous les deux jours  facturés 3 185 euros au total (2 765.99 euros + 419.01 euros).

Le coût journalier pour cette prise en charge est de 187.35 euros. L'Had a trouvé sans doute trop complexe de faire à la fois le pansement et prendre la tension de ce patient le même jour. Nous avons donc un pansement à 187 euros et des broutilles et une tension le lendemain au même prix...

187,35 euros par jour pour l'had !

La Facturation des Idels : Le Sujet qui Fâche !

Pour les mêmes prestations, notre ami infirmier aurait facturé un Ami4 (3.15 euros x 4 = 12.60 euros) + MCI (5 euros) + IK (2.50 euros) tous les deux jours pour le pansement d'abcès de paroi et des cacahuètes pour la prise tensionnelle...Ben ouais, on naît nonne ou on ne naît pas !

A la journée, il aurait donc empoché la coquette somme de 20.10 euros et ce, pendant 9 jours maximum puisqu'il se rend chez son patient un jour sur deux. Dix-sept jours plus tard, son porte-monnaie s'alourdirait donc de 180.90 euros soit moins que le forfait journalier de notre Had... CQFD

180.90 euros pour une prise en charge sur 17 jours un jour sur deux...chez l'idel. Neuf jours de travail pour atteindre le prix d'une journée de prise en charge par une Had pour ce patient... What else !

 

Qui dit mieux ? Et surtout qui coûte cher ? ...

 

La Seringue.

(Merci à la personne qui m'a permis d'utiliser ce document...)