Do It Yourself One More Time !

Tu l'attendais avec impatience ! Il est là, dans ta main, tout juste sorti de l'imprimante d'un chirurgien. Le nouveau tuto-soin que tout le monde s'arrache est arrivé dans les bacs. Servez-vous, il y en aura pour tout le monde !

Dans la série "On va se passer de vos services"...voici donc une petite prescription bien réjouissante que m'a confiée une internaute. Corinne, si tu me lis, merci encore !

Il s'agit de l'ordonnance de sortie d'hospitalisation d'un monsieur de 68 ans, psychotique traité par Dépakote et Risperdal qui vient de subir une ablation de la vésicule biliaire en urgence.  Ce patient est très ralenti. Vous me direz, sous anti-psychotique,  c'est plutôt un état normal. Pourtant, cette léthargie propre aux patients sous de tels traitements n'a pas eu l'air de questionner notre chirurgien. Rajoutons qu'à domicile, ce patient ne se lave pas en dehors des deux jours imposés par son infirmière. Il est également suivi par le centre médico-psychologique.

Ce monsieur, quelque peu apathique va donc devoir réaliser ses pansements lui-même puisque, pour un pansement simple, nul besoin d'une infirmière à domicile dixit son adorable chirurgien. Chirurgien que nous remercions d'ailleurs, puisque grâce à lui, la sécurité sociale s'est fendue d'une consultation en plus à rembourser au médecin traitant du patient qui, lui , a refait une ordonnance en bonne et due forme

pas idel à domicile

Mais Pourquoi tant de Haine !

On peut imaginer que la rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) qui incite les médecins à toujours moins prescrire est à l'origine de telles ordonnances. On peut également supposer que les caisses exercent une pression toujours plus forte auprès de ces praticiens. La mise sous objectif (Mso) ou la mise sous accord préalable (Msap) des prescriptions sont deux armes pointées sur les médecins qui dépassent les statistiques en matière de prescription. Sauf que les chirurgiens n'y sont pas soumis. S'agirait-il alors simplement d'une aversion pour notre profession ? La question reste entière.

En 2016, la rémunération sur objectifs de santé publique a concerné 90 710 médecins au total. L’ensemble des médecins a perçu une rémunération moyenne complémentaire annuelle de 4 593 € au titre de la Rosp 2016, soit une hausse de 1,8 % par rapport à 2015.

Avec 4 593 euros, l'infirmière aurait pu réaliser pas moins de 522 pansements simples sur une année à 8.80 euros chacun, indemnités de déplacement de 2.50 euros incluse.  (4 593 : 8.80 euros = 521.93).

Vous avez dit économie ? Il paraît plus judicieux de dire qu'on a peut-être déshabillé Paul, notre pauvre infirmier pour habiller Pierre le médecin...

La Seringue.

 

 

http://convention2016.ameli.fr/valoriser-lactivite/nouvelle-rosp/

https://www.ameli.fr/medecin/actualites/rosp-2016-7-000-euros-en-moyenne-pour-les-medecins-generalistes