Ça bouge à L'AP-HP !

Fin 2016, L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris a demandé aux membres de son personnel de réfléchir aux valeurs qui sont non seulement les leurs mais également celles de cette noble institution forte de plus de 39 hôpitaux. 3000 agents, de toutes professions, sur les 100 000 qui travaillent dans ces établisemments ont donc planché sur le sujet durant plusieurs mois pour aboutir à la rédaction d'un travail collectif intitulé "Manifeste des valeurs"

Je dois avouer que le choix d'un tel titre fait un peu "troisième République". Vous savez les appels au civisme, le symbole de la patrie reconnaissante, l'idée de l'honneur comme récompense et tous les grands poncifs qui ont expédié de gré ou de force des millions d'hommes dans les tranchées au début du siècle dernier.

Lorsque l'on se penche un peu sur ce manifeste, on constate qu'il se résume à un rappel des fondamentaux qui réglementent les professions médicales et para-médicales. Qu'il s'agisse de codes de déontologie, de décrets de compétence, de chartes multiples et diverses, les professionnels sont soumis à des cadres législatifs, juridiques, éthiques qui leur sont propres et qu'ils se doivent de respecter. Et c'est d'ailleurs ce qu'ils font tous à quelques exceptions près et ce, chaque jour de l'année. 

Pourquoi une telle démarche ? Pourquoi rappeler ce que chacun sait et applique dans son quotidien ?

Pour  informer le patient, me direz-vous ! Peut-être mais le patient a déjà accès à la charte de la personne hospitalisée. Il a également droit à un livret d'accueil dédié, rendu obligatoire pour tout établissement  de santé par Ordonnance n° 96-346 du 24 avril 1996.

Le but avéré est sans doute tout autre...

Et s'il s'agissait de Lean Management ?

Le Lean management ou dégraissage en anglais, c'est ce mode de gestion des entreprises qui se veut vertueux envers ses employés. Celui-là même qui permet de rebondir, de faire la chasse au gaspi, de réduire les coûts et de s'en mettre plein les fouilles tout en mettant à contribution ses salariés. Le lean management, c'est l'art de se faire empapaouter avec le sourire parce qu'on le vaut bien et surtout parce que l'on est impliqué jusqu'au cou. La consultation et l'implication des salariés font partie des stratégies  de ce mode de gestion venu du Japon. En effet, la philosophie du lean mise sur la participation de l'ensemble des employés. Pour ce faire, il s'appuie sur des techniques de motivation du personnel.

Dès les premières lignes de ce document, on sent une motivation très forte de la part des auteurs. Les souhaits et aspirations retranscrits sur papier sont d'ailleurs propres à chaque soignant qui se veut professionnel.

Ainsi, lorsqu'il est écrit "Nous souhaitons mériter la confiance de nos patients. Nous aspirons à ce que la qualité de notre prise en charge et notre intégrité leur donnent envie d’apprécier, de respecter et d’être fiers du plus grand centre hospitalier universitaire européen que nous avons l’honneur de servir. Nous attachons du prix à la dignité de la personne humaine...Nous considérons qu’il est de notre devoir d’être en première ligne pour défendre une conception exigeante de l’hôpital public face à toute tentation de remise en cause pour des raisons financières ou  idéologiques...Nous sommes attachés à garantir un libre et égal accès aux soins, dans les meilleurs délais..."

On ne peut que s'interroger sur la réalisation de tels voeux dans une pratique quotidienne dominée par un contexte économique difficile. Il est indubitable que chaque professionnel se reconnaît dans le contenu de ce manifeste.

Pourtant, que se passe-t-il lorsque les services sont en sous-effectif, ce qui, semble-t-il est d'une grande banalité ? Comment être fidèle à ses aspirations lorsque les services sont saturés, lorsque les délais d'attente aux urgences explosent ? Comment faire toujours plus de qualité avec moins de moyens ?

Qui tire les Ficelles ?

Le personnel se trouve à nouveau devant une injonction paradoxale qui se traduit par ce que je souhaite, ce à quoi j'aspire dans mon travail et les moyens humains et matériels dont je dispose qui font défaut. La différence de taille dans cette situation est que les professionnels adhèrent à ce manifeste rédigé par plus de 3000  des leurs. Ce document n'émane pas de la  hiérarchie, il est sorti de leurs tripes et ce serait sans doute manquer d'honnêteté intellectuelle que d'y déroger. Aussi, pour rester fidèle à ses principes et au nom de ce manifeste, accepteront-ils plus facilement de revenir sur leurs repos ou leurs vacances pour boucher des trous qui ne seront jamais comblés autrement que par eux...

Ainsi, l'institution vous permet-elle de vous exprimer et même de codifier votre travail. Par ce biais, elle vous donne un sentiment de contrôle, de maîtrise, une certitude d'oeuvrer pour la qualité et l'efficience, une perspective d'amélioration des prises en charge. Ce n'est malheureusement  qu'un leurre qui fait de vous l'esclave de vos mots. Vous avez dit manipulation...

C'est un "manifeste qui rappelle ce qui forme la communauté de l'hôpital, ce qu'on doit respecter, le sens que l'on donne à nos métiers, à nos engagements vis-à-vis des patients", a déclaré Martin Hirsch, directeur de de l'AP-HP.

Ce code de bonne conduite engage les 100.000 agents de l'AP-HP...

Bon courage les collègues !

La Seringue.

Voici le contenu de ce manifeste qui sera diffusé dans les 39 hôpitaux de l'AP-HP  ►

Le Manifeste des Valeurs de l'AP-HP

Travaillant à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, nous nous reconnaissons une responsabilité particulière pour porter collectivement une haute conception du service public hospitalier, être à la pointe de la médecine, faire bénéficier l’ensemble de nos patients des meilleurs soins, être un acteur majeur de la solidarité.
Nous souhaitons mériter la confiance de nos patients. Nous aspirons à ce que la qualité de notre prise en charge et notre intégrité leur donnent envie d’apprécier, de respecter et d’être fiers du plus grand centre hospitalier universitaire européen que nous avons l’honneur de servir.
Nous attachons du prix à la dignité de la personne humaine. Nous faisons tout pour favoriser l’égal accès à des soins de qualité.
Notre action est tournée vers le soin, vers l’innovation, vers la transmission des savoirs et des valeurs.
Nous considérons qu’aucune maladie, aussi rare soit-elle, ne doit être négligée, qu’aucune souffrance ne doit être ignorée, qu’aucun patient ne peut être laissé de côté.
Nous entendons concilier nos missions de proximité avec notre rôle de recours. Avec les universités auxquelles nous sommes liés, nous assumons pleinement nos responsabilités de centre hospitalier universitaire de l’Ile-de-France, tout en exerçant des missions nationales et en contribuant au rayonnement international de notre pays et de sa médecine. Au-delà du soin, de l’enseignement et de la recherche, nous nous reconnaissons une responsabilité d’acteur de la santé publique.
Nous cherchons à nous améliorer constamment, en nous interrogeant sur nos pratiques, en nous formant, en adaptant nos organisations, en étant soucieux des ressources qui nous sont confiées, en travaillant avec nos partenaires, en écoutant les patients. Nous sommes attachés à la notion d’équipe.
Si le rôle de nos responsables est de veiller à ce que nos organisations et nos moyens rendent compatibles au quotidien nos conditions de travail avec ces valeurs, notre responsabilité collective est de faire en sorte que nos pratiques individuelles et en équipe, soient en adéquation avec ces valeurs.
Nous considérons qu’il est de notre devoir d’être en première ligne pour défendre une conception exigeante de l’hôpital public face à toute tentation de remise en cause pour des raisons financières ou  idéologiques.
Engagements
Nous sommes attachés à garantir un libre et égal accès aux soins, dans les meilleurs délais, sans condition de ressources, sans discrimination et dans le respect de la laïcité ; les partenariats que nous nouons avec d’autres établissements, avec la médecine de ville, avec les acteurs sanitaires et sociaux y contribuent.
Nous garantissons le respect des droits des patients et devons tout mettre en œuvre pour qu’ils expriment librement leur choix et leur consentement. Ils sont acteurs de l’amélioration de la qualité du service public hospitalier notamment par l’expression de leurs attentes, de leur satisfaction et de leurs suggestions. Nous avons à leur égard un devoir d’hospitalité.
Nous fédérons nos compétences au sein d’équipes ; tous les métiers de l’hôpital nous permettent d’assurer la continuité des différentes activités hospitalières, 24 heures sur 24, 365 jours par an.
Nous avons à cœur d’intégrer pleinement nos collègues, avec une volonté particulière pour les personnes porteuses d’un handicap et l’absence de toute discrimination et le maintien d’une tradition de compagnonnage à l’égard des plus jeunes.
Nous échangeons dans un esprit de respect mutuel afin de permettre l’épanouissement personnel de chacun au sein de l’équipe, qui contribue à la richesse de nos relations professionnelles et à la satisfaction de travailler ensemble. La qualité de vie au travail participe à des soins de qualité.
Nous cultivons nos connaissances et nous nous attachons à les partager et les transmettre. Nous sommes engagés dans une démarche continue d’innovation, d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins en déclarant les événements indésirables, en travaillant sur nos erreurs et en réfléchissant collectivement à nos défauts d’organisation pour les corriger.
Nous reconnaissons le rôle essentiel des représentants des usagers et l’importance de l’action des bénévoles et des volontaires au sein de nos hôpitaux.

 

 

http://www.aphp.fr/actualite/lap-hp-adopte-son-manifeste-des-valeurs

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/ap-hp-martin-hirsch-lance-un-manifeste-des-valeurs-7789687643

http://www.horizons-decisionnels.fr/Qu-est-devenu-le-Lean-management-depuis-Toyota_a45.html

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/les-hopitaux-de-paris-se-dotent-d-un-manifeste-des-valeurs-les-syndicats-denoncent-une-operation-de-communication-1502468714