La vie d'Ide en mode Bref...

La semaine dernière, je suis allée chez Pépé à la campagne. Je l'ai regardé déambuler dans sa cuisine. Je l'ai trouvé ralenti.  j'ai mis ça sur la météo et l'humidité ambiante qui réveillent ses rhumatismes. J'ai trempé mes lèvres dans son café salé. J'ai goûté à ses madeleines périmées. Je me suis dit qu'il n'était pas dans son assiette. J'ai fait le tour du propriétaire. J'ai constaté qu'il était crado. J'ai jeté un oeil à sa grande barraque. J'ai songé à sa solitude de veuf dans ce bled isolé. J'ai pensé "placement",  "institution", "maison de retraite", "mouroir". J'ai eu honte.

J'ai tenté d'élaborer un plan B. J'ai songé à mon appart dans un immeuble en ville au sixième étage sans ascenseur. Je me suis représenté Pépé errant dans mon 30 m2. J'ai vu rappliqué ses deux vieux chats et sa tortue terrestre. Je me suis dit que ni chats, ni tortue, ni pépé  ne le supporteraient. J'ai tenté d'imaginer notre vie à cinq. J'ai eu comme un sentiment que ça allait foirer.  J'ai renvoyé toute la smala dans la ferme illico.

Je me suis repenchée sur le plan A. J'ai fait abstraction de la mention "mouroir". J'ai demandé de l'aide à Monsieur Google. J'ai tapé "maison de retraite" pour voir de quoi il en retourne. Je suis tombée sur Korian, leader européen du bien vieillir parce que "Bien vieilllir, c'est vivre bien" comme ils disent dans la pub de leur site. J'ai trouvé que la formule claquait sa race et qu'avec un truc européen, ça ne pouvait que bien se passer. J'ai appris que le terme "Korian" vient du mot japonais "kokoro" qui signifie "cœur" et de l'Espéranto "koro" qui signifie également "cœur" au sens propre comme au figuré. Avec tout cet amour, j'ai repris confiance en l'humanité.

Je me suis plongée dans les statistiques. J'ai pu constater qu'en 2016, le groupe Korian affichait un chiffre d'affaires de près de trois milliards d'euros dont la moitié, soit 1.5 milliards récoltés en France. J'ai pensé au nombre de retraites de vieux qu'il fallait pour atteindre une somme aussi astronomique. Comme à l'accoutumée, j'ai sorti ma calculatrice. J'ai songé à ma défunte mère qui me trouvait obsessionnelle. Je me suis dit qu'elle avait décidément toujours raison. J'ai aussitôt divisé 1.5 milliard de chiffre d'affaires par 1 380 euros, somme qui correspond à la retraite moyenne des français en 2015. Ma calculette m'a pondu le chiffre démentiel de 1 086 956 retraites. J'ai vu tout ce pognon aspiré par ce géant du capital, leader des maisons de retraite en Allemagne, en Belgique et en France. J'ai appris que Korian a doublé son bénéfice en 2016 grâce à la baisse de l'impôt sur les sociétés. Je me suis dit qu'on allait sans doute augmenter la contribution sociale généralisée de nos vieux (CSG) pour permettre à ces empires de prospérer sans payer d'impôt...

J'ai également appris que le groupe Korian ne parle pas du nombre de places dans leurs établissements mais de "portefeuille de lits". Le groupe gère 366 établissements (établissement d'hébergement médicalisé de personnes âgées, maisons de retraite, centres de long séjour, maisons de repos, cliniques de soins de suite et de réadaptation, cliniques psychiatriques) avec un portefeuille de 30 020 lits dans l'Hexagone. J'ai vu des milliers de lits empilés les uns sur les autres avec des vieux dedans. J'ai trouvé ça tout de suite moins sympatoche. J'ai surtout pris la mesure de leur manque d'humanité.

J'ai pu lire aussi que le groupe table sur une progression d'au moins 5 % de leur chiffre d'affaires pour 2017. L'action Korian est cotée 27.185 euros ce jour. Le nombre de titres s'élève à  80 178 042. Le 21 juillet 2017, les actionnaires ont touché 0.60 euros par action. J'ai ressorti la calculette. J'ai revu ma mère. J'ai tapoté sur les touches et j'ai obtenu la somme d'un peu plus de 48 millions d'euros de dividendes reversés aux actionnaires (80 178 042 titres x 0.60 euros de dividende = 48 106 825.20 euros). J'ai cherché qui pouvaient bien être ces heureux veinards. J'ai pu constater que ma voisine de palier et moi-même n'en faisions pas partie. J'ai donc appris que le capital du groupe est réparti comme tel : Prédica, assurance prévoyance du Crédit Agricole en détient 24.70 %, Investissements PSP, gestionnaire de fonds de pensions en a 13.84 %, le Groupe Malakoff Médéric Assurances est l'heureux propriétaire de 6.49 % des actions, les 55.97 % restant sont détenues par le public.

Je suis ensuite tombée sur un article à propos de la baisse des dotations de 200 millions d'euros dans les Ehpads qui risque de fragiliser l'accompagnement des 300.000 personnes âgées accueillies en maison de retraite publique, en obligeant de nombreuses structures à réduire leur personnel. Je me suis dit que pour remplir certaines poches, il fallait en vider d'autres. J'ai regardé défiler la pub pour les maisons de retraites Korian sur mon écran.  J'ai regardé Pépé, les deux chats et la tortue.  J'ai repris une madeleine périmée et un café salé. J'ai remballé l'idée de la maison de retraite version manoir au fond d'un parc. J'ai pensé à déménager. Puis j'ai dit à Pépé, "viens, on va manger un morceau !". Le frigo était vide...

Bref, j'ai emmené Pépé au Mac Do...

La Seringue.

 

*Photo : Michel Simon dans "Le vieil homme et l'enfant" de Claude Berri, 1967 .

 

 

https://www.abcbourse.com/marches/korian-%C2%A0chiffre-daffaires-annuel-2016%C2%A0-2%C2%A0986-8-m-15-8_388281_KORIp.aspx

http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/11/un-retraite-francais-touche-en-moyenne-1380-euros-chaque-mois_a_22081333/

http://www.directions.fr/Gerer/financement-tarification/2017/2/Ehpad-publics--le-cri-d-alarme-du-Syncass-CFDT-2049307W/

http://cgt13.reference-syndicale.fr/2016/11/repression-a-lehpad-korian/

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-eco/maisons-de-retraite-korian-pourrait-ouvrir-50-etablissements-par-an_1787335.html

http://www.capital.fr/entreprises-marches/korian-confirme-son-objectif-annuel-de-chiffre-d-affaires-1149636

http://www.institutmontaigne.org/res/files/publications/efficacite_depense_publique_V2.pdf

http://www.previssima.fr/actualite/panorama-des-retraites-en-france-quels-effectifs-quels-montants.html

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/06/06/97002-20170606FILWWW00187-dotations-aux-maisons-de-retraite-200m-en-moins-pour-le-public-fhf.php