Ite Missa est ! (La Messe est dite...)

Hier soir à 20 heures, nous avons eu droit à une grande messe médiatique un journal télévisé grandiose. David Pujadas, au meilleur de sa forme, traduisez toujours aussi bout-en-train dans son petit costume étriqué, nous a dévoilé, la mine contrite et chiffres à l'appui, une innommable vérité, une info qui risque de mettre la France à genoux, un scoop digne des Panama papers, entendez,  les professionnels de santé sont des voleurs, des arnaqueurs, des Rapetout, des Bonnie&Clyde planqués sous des blouses blanches.

C'est du moins ce que, sans explications détaillées sur le sujet, les 4 673 000 spectateurs assis devant leur poste ont pu déduire à l'écoute des statistiques cinglantes de la Délégation Nationale de Luttre contre la Fraude (DNLF).

Notre David national, précis comme un métronome, a balancé ces chiffres comme on parlerait d'indices boursiers ou d'épargne. Il s'est attaché à articuler chaque syllabe histoire de bien appuyer là où ça fait mal. Et pour être douloureux, ce le fut pour bon nombre de soignants accrochés à leur canapé.

Donc, selon la Délégation Nationale de Luttre contre la Fraude (DNLF), il s'avérerait que la fraude à l'assurance maladie se soit élevée  à 231 millions d'euros en 2015. Attention, nous dit notre David-croque-mort national, "il ne s'agit que de la fraude détectée, autrement dit la partie émergée de l'iceberg" et, ajoute-t-il, pour pimenter son discours, "les professionnels de santé sont les premiers fraudeurs". Et paf, dans votre tronche le médecin, la sage-femme, l'infirmier, le kiné, le dentiste, l'ambulancier, l'orthophoniste...vous êtes 92 % de professionnels de santé sur les 100 % de fraudeurs selon le rapport de la DNLF. Parmi ces 92 % de soignants malhonnêtes, 55 % sont des infirmiers libéraux. Fraudeur un jour, fraudeur toujours me direz-vous !

On ne parle évidemment pas des 8 % restant pas plus que de la somme qu'ils auraient pu détourner. Il faut avouer que lors de ce genre de déballage médiatique, les chiffres plutôt monstrueux, sont egrenés tels des neuvaines sur un chapelet. On met tout dans le même panier, on agite, on fait monter la température, on vise plus le scandale que l'information et au final, on égratigne au passage des milliers de professionnels qui, une vie durant, n'ont fait qu'exercer leur métier avec passion.

Les presque cinq millions de spectateurs, abasourdis et pris de vertige par autant de zéros avant la virgule, se disent que leur pays fout le camp, que tout va mal, que c'est la guerre partout, que la planète a le moral à zéro et qu'on ne peut plus faire confiance à personne, pas même aux  gens qui les soignent, ceux à qui ils confient leurs vies, leurs corps et accessoirement leurs soucis. La trahison est consommée et la confiance perdue.

Que fait la Police ?

La fraude à l'assurance maladie aurait progressé de 46 % en cinq ans ! C'est, en tout cas, ce qu'affirme la DNLF.

Petit récapitulatif :

En 2011, 120 millions de fraudes à l'assurance maladie ont été détectées.

En 2012, le montant des fraudes et sommes indues s'est élevé à 150 millions d'euros soit 25 % de plus que l'année précédente dont la moitié était imputable aux professionnels de santé. L'Assurance-maladie a détecté un préjudice de 17,3 millions d'euros par les seuls infirmiers libéraux.

En 2013, le montant des fraudes a augmenté de 12 %. Il a atteint la somme de 174 millions dont plus de 18 millions pour les infirmiers libéraux.

En 2014, le chiffre atteint presque les 200 millions soit une augmentation de 17 % par rapport à l'année précédente.

En 2015, la facture s'élève à 231 millions d'euros de fraude à l'assurance maladie soit une augmentation de 18 % par rapport à  2014.

A la lecture des montants qui flambent avec les années,  je me demande, chers amis, ce que font les super-détectives de la sécu comme notre Super-héroïne-Michèle du reportage de France2 qui est chargée de récupérer le courrier-délation deux fois par jour dans la boîte aux lettres. Ça fait un paquet de prose à lire quand même à la fin de l'année tout ça. Le français moyen aurait-il un manque d'inspiration ? Si oui, il serait peut-être utile de se replonger dans la littérature pétainiste pour faire une petite mise à jour.  La vocation de corbeau serait-elle en train de se perdre ? La fraude serait-elle contagieuse ? Parce que vous constatez par vous-même que ces chiffres qui s'emballent, c'est du grand n'importe quoi ! C'est pire qu'une épidémie ! On court droit à la banqueroute, au krach de 1929 si on continue...Il faut agir et vite !

Messieurs dames les détectives, vous savez pertinemment où se trouvent les fraudeurs et les fraudeuses. Les statistiques sont là pour vous guider et d'ailleurs, ce sont les infirmiers libéraux, on vous a dit  ! Passez-moi donc tout ce beau monde au détecteur de mensonge, faites-leur subir le supplice de la chèvre, envoyez-les au goulag nom d'une pipe en bois. On ne peut pas se laisser berner à ce point par une bande de saligauds qui profitent de notre système en toute impunité. La France est un grand pays tout de même...

 Nurse 2.0 : Bonnie Parker & Clyde Barrow !

L'infirmier libéral version 2017 aurait donc troqué son équipement de bonne, nonne et conne contre celui de malfrat. Il semblerait également que cette reconversion professionnelle soit devenue contagieuse aux dires des médias qui se font l'écho de statistiques plus que douteuses et souvent contestables. L'affaire est donc entendue, les infirmiers libéraux sont des fraudeurs dont le nombre croît de façon exponentielle.

Que doit-on penser de ce type de procédés employés par les journalistes ? Serait-il question d'accélérer un génocide déjà planifié par le biais de médias toujours avides de sensationnel ?

Les interprétations par le public de tels propos exposés sans préalable dans les journaux ou à la télévision sont hélas à géométrie variable. Ces mises à l'index médiatiques de la profession auront sans aucun doute des impacts délétères dans la relation soignants/soignés.

Semer le doute, ne plus croire en rien ni en personne, étouffer toute capacité d'analyse, et au final être très seul et vulnérable ...

"Les chiffres sont comme les gens. Si on les torture assez, on peut leur faire dire n'importe quoi". (Didier Hallepée - Nombre en folie - Les divagations du mathématicien fou - 2003).

La Seringue.

 

http://www.toutelatele.com/audiences-jt-jeudi-26-janvier-2017-gilles-bouleau-bat-son-record-depuis-7-mois-grace-a-francois-fillon-et-manuel-valls-nathanael-de-rincquesen-resiste-bien-a-jean-pierre-88101

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/qui-fraude-le-plus-l-assurance-maladie_1426413.html

http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/10/30/pres-de-150-millions-d-euros-de-fraudes-a-l-assurance-maladie-detectees-en-2012_3505637_1651302.html

http://www.francetvinfo.fr/sante/hausse-record-des-fraudes-a-l-assurance-maladie-en-2013_1680131.html

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/19267-Assurance-maladie-forte-augmentation-du-nombre-de-fraudes