La Guerre est Déclarée !

Tremblez braves gens car la voici de retour ! La terrible, la maudite, l'implacable, celle-là même qui affiche un palmarès de plusieurs millions de victimes, la redoutable grippe est à nouveau parmi nous.

Pourtant, nous l'avions tous pressenti. Il flottait dans l'air comme un refroidissement, un sentiment étrange d'insécurité. Il aura suffi de quelques éternuements et autres poignées de main pour que le mal se propage. Les Français, en cette période tragique, sont donc suspendus minute par minute à la météo de ce fléau. Le pays retient son souffle car aujourd'hui, chers amis, ce n'est pas du pipi de chat que l'on vous balance aux infos. La grippe dont il s'agit porte l'effroyable nom de H3N2. Une dénomination effrayante pour un peuple angoissé et facilement manipulable. Et puis d'ailleurs, lorsqu'on est une maladie infectieuse grave, on ne s'appelle pas Shirley ou Brenda, on ne joue pas dans la même cour que les cyclones ou les ouragans, minables phénomènes météorologiques. Une grippe, et d'autant plus si elle s'appelle H3N2, ça prend vite des allures de contagion, d'épidémie voire de pandémie. Ça vous scotche tout un peuple. Ça vous le ramène au bercail vite fait, bien fait. Ça vous le cramponne devant son téléviseur, bien calé dans son canapé entre la bière, le paquet de chips et les spots publicitaires.

Culture-Peur !

Côté moyens, comme à l'accoutumée, on n'y va pas de main morte. La télé nous affiche en direct live la carte de l'Hexagone où figurent les zones infectées par le virus et sa vitesse de propagation . Inutile de prendre la poudre d'escampette avec vos gamins sous le bras, cette grippe-là a déjà conquis de nombreux territoires et elle voyage visiblement plus vite que son ombre. Des historiens viennent nous raconter en détail les aventures de cette meurtrière. Des médecins, biologistes, chercheurs et autre savants sont invités sur les plateaux pour rendre compte de l'état de la situation et donner leur avis. Une lutte s'engage entre les pasteuriens, adeptes de la vaccination et les anti-vaccins.

Et si, pour couronner le tout, votre grippe fait treize victimes dans une maison de retraite alors là, mes amis, c'est l'apothéose ! Ainsi, Marisol Touraine, notre ministre de la santé compte-t-elle bien faire la nique à la grippe. Elle a pour ambition de mener une guerre sans pitié contre ce méchant virus et pour ce faire, elle a la solution. Elle demande expressément que des mesures soient prises pour faire face à cette situation. Mesures qui, bien entendu, mettent à nouveau à contribution des soignants déjà épuisés par un manque chronique d'effectifs dans les services. De pitié, elle n'en a manifestement pas pour tous ces professionnels dont elle use et abuse depuis des années. 142 hôpitaux sur les 850 que compte ce pays, se sont donc déclarés "établissement de santé en tension" et trois sont passés en plan blanc. Ce petit tour de passe-passe de Marisol va sans doute attiser un peu plus les rancoeurs et les inimitiés des soignants à son encontre. Mais peu importe puisqu'elle s'en contrefout !

Quant au français, paniqué, il se retrouve propulsé au siècle dernier. Il fait mentalement un voyage dans le temps qui le ramène en 1918. La grippe alors, appelée grippe espagnole en mémoire du roi d'Espagne Alphonse XIII  qui en fut victime, tua près de 30 millions de personnes selon l'Institut Pasteur. La ménagère affolée se penche dans ses livres de cuisine d'histoire. Elle s'aperçoit, consternée, qu'il y a eu une autre épidémie dans les années cinquante en Chine. En 1956-1958, dans la province du Guizhou sévit la grippe asiatique qui fera environ deux millions de morts selon l'OMS. D'origine aviaire, elle se répand un peu partout dans le monde et l'humanité ne doit son salut qu'à la mise au point d'un vaccin. Notre ménagère qui avait prévu de préparer un canard à l'orange en est toute retournée. Elle balance la bestiole à la poubelle et prépare à la va-vite un jambon-purée pour midi. En 1968, elle remet le couvert. Je parle de la grippe bien évidemment, pas de la ménagère. Elle frappe alors Hong Kong et arrive très vite en France. Elle fera plus d'un million de morts dont 25 000 dans notre pays.

La Vaccination

La peur est aujourd'hui devenue une constante dans l'information distillée par les médias. Chaque jour, de petits shoots de trouille sont injectés à doses plus qu'homéopatiques. Ces petites rations de peur quotidiennes sont néanmoins suffisamment dosées pour ne pas générer de panique ou de rébellion. Elles permettent en autres, d'approuver voire même de réclamer des mesures sécuritaires de plus en plus strictes et ce, au dépens de nos libertés. Ainsi, la vaccination qui devrait être un acte citoyen ou relevant simplement de l'éthique professionnelle serait-elle en passe de devenir obligatoire pour certains vaccins. Imposer ces mesures risque de relancer le débat houleux sur la vaccination. Il serait peut-être utile d'éduquer plutôt que de contraindre, de prévenir plutôt que d'exiger. En 2015, un sondage Ifop réalisé pour le groupe de pharmaciens PHR révèle que 70 % des français ne veulent pas se faire vacciner contre la grippe. Quant aux soignants, il semblerait que seulement 20 à 30 % d'entre eux soient vaccinés. A ce propos, le Dr Liliane Keros, virologue et immunologiste à l'Hôpital Paul Brousse à Villejuif, déclarait il y a quelques jours sur lefigaro.fr, "Pour moi c’est une faute professionnelle de ne pas se faire vacciner contre la grippe, on ne peut pas mettre en avant sa liberté individuelle au détriment des malades, le personnel doit avoir cette sensibilité altruiste. Sinon il faut lui imposer". A la peur s'ajoute donc la culpabilité à laquelle s'adjoint éventuellement la critique, le jugement ou la condamnation des professionnels de santé par le lecteur, petite recette explosive... bon appétit messieurs dames, restez bien au chaud !

La Seringue.

 

http://www.slate.fr/story/67051/grippe-espagnole-1918-pire-pandemie-histoire

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_asiatique

http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/grippe/grippe-un-virus-extremement-contagieux_2012612.html

http://www.liberation.fr/grand-angle/2005/12/07/1968-la-planete-grippee_540957

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/12443-Grippe-pourquoi-70-des-Francais-ne-veulent-pas-se-faire-vacciner

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/c-est-inacceptable-que-des-soignants-refusent-le-vaccin-contre-la-grippe_1867842.html

http://sante.lefigaro.fr/article/grippe-le-personnel-des-maisons-de-retraite-n-est-pas-oblige-de-se-vacciner