L'Herboriste !

Fin février 2016, Jean-Pierre Raveneau, herboriste de son état à Paris, a été condamné à un an de prison avec sursis pour «exercice illégal de la pharmacie en récidive." Le tribunal correctionnel de Paris l'a également condamné pour "commercialisation ou distribution de médicaments (...) dépourvus d'autorisation de mise sur le marché (AMM), ouverture d'un établissement pharmaceutique sans autorisation et contrebande de marchandises prohibées». Il a assorti la condamnation d'une mise à l'épreuve de trois ans.

Cet herboriste renommé de la place de Clichy n'est pas le seul à avoir fait les frais de procédures pénales engagées par l'ordre des pharmaciens,  Michel Pierre, gérant de l'Herboristerie du Palais royal à Paris fut condamné à une amende avec sursis en 2013, l'Herboristerie Cailleau de Chemillé  dans le Maine-et-Loire fut fermée par l'Affssaps en 2011.

Big Pharma !

Exercice illégal, pourquoi me direz-vous ? Cette noble profession qui est une des plus vieille du monde de la santé a disparu corps et biens en 1941 lorsqu'en pleine guerre mondiale, le Maréchal Pétain supprime le diplôme d'herboriste et laisse ainsi le monopole des plantes médicinales aux pharmaciens.

La Seconde guerre mondiale et la commercialisation en 1942 de la pénicilline découverte quelques années auparavant par Fleming ont donné un essor décisif à l’industrie pharmaceutique. Les grandes firmes américaines sont devenues grâce à ce champignon microscopique qu'est le Penicillium chrysogenum les empires qu'elles sont aujourd'hui. La phythothérapie, quant à elle, sera pendant des décennies la grande oubliée de la pharmacopée dans les officines.

Il reste environ une quinzaine d'herboristerie en France aujourd'hui. Les officines sont au nombre de 23 000... L’ordonnance n° 45-1976 du 1er septembre 1945 a permis aux derniers herboristes d'exercer leur profession jusqu’à leur mort. Le dernier herboriste diplômé est décédé à l'âge de 95 ans il y a quinze ans. Le diplôme d’herboriste est reconnu en Allemagne, en Italie, au Royaume Uni, en Suisse, en Belgique et en Espagne.
L'École lyonnaise des plantes médicinales ouverte en 1983 forme à la profession d'herbaliste. Le Décret n° 2008-841 du 22 août 2008 relatif à la vente au public des plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée et modifiant l’article D. 4211-11 du code de la santé publique autorise la commercialisation de 148 plantes dites médicinales. Il s’agit en réalité de plantes aromatiques largement utilisées en cuisine dans le monde, de végétaux indigènes comme le figuier ou la violette. Ces plantes doivent être commercialisées en l’état, en poudre ou en extrait sec aqueux, aucun procédé simple de transformation n’est autorisé comme le macérât huileux ou alcoolique ce qui limite l’extraction des principes actifs de la plante pour des usages variés.
Les pharmaciens sont les seuls à avoir le droit de vendre les plantes ne figurant pas dans la liste des plantes en vente libre. Le diplôme universitaire de phytothérapie réservé aux médecins, pharmaciens et vétérinaires est délivré par la faculté de médecine Paris XIII.
Légitimer une profession, c'est lui reconnaître un savoir théorique et pratique dans un domaine précis. C'est aussi lui permettre d'avoir des garde-fous, de se protéger, d'être reconnu comme détenteur d'une expertise et de capacités de transmettre un savoir et des compétences. Aussi peut-on s'interroger sur les motivations qui ont conduit à la disparition de cette honorable profession d'herboriste...
Les Simples : le Grand Retour !
Pourtant, en regard des scandales liés à certains médicaments comme le Médiator ou Diane 35, les français se tournent à nouveau vers les simples et les plantes médicinales. On estime que le commerce des plantes médicinales augmente de 10 à 20 % chaque année en Europe.
Dans certains départements français comme les ultramarins, les plantes à visée thérapeutique sont encore largement utilisées en première intention. En Guyane, par exemple, on dénombre environ 600 plantes dans la pharmacopée traditionnelle issues d'un savoir ancestral transmis oralement de génération en génération.
Ces savoirs non transcrits donc non codifiés ne bénéficient d'aucune protection juridique. Sous couvert d'arguments tels que la recherche, l'innovation et la diffusion d'un savoir, l'industrie pharmaceutique tente depuis des années de s'approprier des brevets en omettant la notion de droits intellectuels collectifs des populations autochtones. A ce propos, le Brésil, depuis 1997, a instauré une commission parlementaire sur la bio-piraterie et a mené plusieurs actions en justice.
Il est urgent de définir les droits de propriétés indigènes et leur application internationale afin de protéger ces populations de la spoliation de leurs savoirs à des fins commerciales.

S’il faut en croire Philippe Pignarre, l’auteur du livre "Le grand secret de l'industrie pharmaceutique", l’industrie pharmaceutique était, jusqu’à récemment, une des plus rentables du capitalisme occidental avec des taux de profit approchant 20%...avec des taux de marge brute de 70% en moyenne, atteignant pour certains médicaments 90%.

Rappelons que :

Les médicaments sont une invention humaine très récente. Pendant des milliers d'année, la seule médication disponible pour les hommes était la phytothérapie.

Quelques dates :

Des tablettes d'argile gravées par les Sumériens recensant 250 espèces de plantes ont été découvertes. Elles datent de l'an 3000 avant Jésus-Christ. En 1500 avec Jésus-Christ, la civilisation pharaonique disposait d'une médecine très développée basée sur les plantes médicinales. Des papyrus égyptiens citent des centaines de plantes.
En l'an 400 avant Jésus-Christ, Hippocrate écrit un traité sur 250 plants médicinales. Au 16 ème siècle, Paracelse pose la notion de principe actif.

La Seringue.

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2014/05/18/Les-herboristes-reclament-le-droit-de-renaitre-1912178

http://www.lesateliersenherbe.com/herbaliste-herboristerie-repression/

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/ces-plantes-qui-font-trembler-big-158153