Le Casse-Pied : un modèle d'exception !

casse pied

Le casse-pied plus communément appelé l'emmerdeur est un spécimen assez courant dans le quotidien de l'infirmier libéral. Cet enquiquineur, cet empêcheur de tourner en rond qui vous mène la vie dure est un grand stratège, une sorte d'Hannibal en pyjama doublé d'un persécuteur dont la seule ambition est de vous pourrir la vie.

La proportion d'hommes et de femmes parmi les casse-pieds est plutôt équilibrée. Devenir un emmerdeur n'est donc pas dévolu à un sexe plus qu'à l'autre comme certains pourraient le penser. Par contre, c'est une profession de foi, un engagement et il faut beaucoup de rigueur, de ténacité et un sens inné de l'obstination pour pouvoir se targuer de faire partie du club très fermé des casse-pieds assermentés.

Être un emmerdeur est un travail à temps plein qui nécessite de maîtriser quelques règles de base. Le code du casse-pied permet de garder le cap dans toutes les situations du quotidien. 

Les différents paragraphes de ce code de conduite permettent d'aborder des thèmes multiples et variés tels que "Le casse-pied dans les magasins","Le casse-pied à l'hôpital" ... ou le "casse -pied malade" qui, de fait, nous concerne directement. Le manuel du casse-pied est un peu comme la bande dessinée "Martine" de notre enfance qui se déclinerait à l'infini.

Selon le vieil adage qui consiste à dire que l'homme surpris est à demi battu, il est  donc primordial, afin de se protéger de connaître son potentiel tortionnaire pour tuer sa vocation dans l'oeuf.

 

 

 

 

 

Apprenez à les reconnaître !

martine casse pied

- Le casse-pied de base a un rapport au temps tout à fait particulier, une sorte de mécanique interne qui réagit à...son bon vouloir. Il se fera donc un plaisir de vous faire poireauter sous la pluie devant sa porte pendant des plombes avant de vous ouvrir. Pour lui, vous ne serez jamais à l'heure, ce sera toujours où trop tôt ou trop tard et il ne se privera pas de vous en faire la remarque chaque jour.

- Le casse-pied, s'il a un chien, ne l'attache pas juste pour vous foutre la trouille et vous maintenir en respect au-delà des limites de sa propriété. Il est le seul maître à bord et décide qui entre et sort de son domaine et surtout quand.

- Le casse-pied ne va pas à la pharmacie, il est toujours en rade de médicaments. Il ne va pas chez le médecin non plus pour renouveler ses ordonnances à moins qu'on ne le supplie. Le casse-pied s'appelle désiré, il aime se faire attendre.

- Le casse-pied s'absente quand il veut et bien sur, il ne vous prévient pas. C'est un être libre.

- Le casse-pied connaît très vite votre numéro de téléphone par coeur et n'hésite pas à s'en servir, principalement, le dimanche, les jours fériés ou après 22 heures.

- Le casse-pied n'hésitera pas à vous demander si vous ne faites pas taxi, livreur ou facteur. Vous faites un peu partie de son environnement et où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir...

- N'attendez pas du casse-pied le moindre geste, le plus petit chocolat pour Noël ou la fête des mères. Vous faites partie de son environnement certes mais pas de sa famille, il ne faut pas abuser quand même.

Accepter le comportement et les exigences des casse-pieds s'apparente à une forme d'esclavage, de relation dominant/dominé dans laquelle la dimension de soin perd peu à peu sa place. Il est impératif de faire preuve d'assertivité pour que le duo soignant/soigné soit supportable pour les deux parties.

 La Seringue.