Dans la famille Roublard, je voudrais...

Krystel et Cécile Roublard pourraient être sœurs mais elles ne le sont pas et vivent toutes deux dans des régions différentes de l'hexagone. Physiquement, elles n'ont pas de points communs, elle n'ont pas les mêmes loisirs, pas les mêmes lieux de vacances, pas les mêmes goûts. La seule chose qui les lie est leur profession puisqu'elles sont toutes deux infirmières libérales. Le seul trait de personnalité qu'elles partagent est une certaine propension à vouloir abuser, tirer profit et parfois même escroquer son prochain. Pourtant, les sœurs Roublard sont, au premier abord, des individus fort bien de leur personne. Elles sont sympathiques, éduquées et paraissent bienveillantes à  l'égard d'autrui. Rien ne laisserait donc supposer que ces deux personnes puissent vous faire des coups pendables. Sous le masque se cache deux graines de crapules malhonnêtes, arnaqueuses sinon voleuses.

 

Les Bonnie & Clyde de la profession !Afficher l'image d'origine

Certains infirmiers qui effectuent des remplacements se plaignent des arnaques diverses et variées dont ils sont victimes. Il peut s'agir d'un pourcentage prohibitif retenu sur une rétrocession d'honoraires mais aussi tout bonnement du non paiement du travail effectué. Sachez que si vous n'avez pas signé de contrat avec l'infirmier que vous avez remplacé, vous n'aurez aucun recours. Il ne vous restera que vos yeux pour pleurer. La procédure à suivre en cas de non paiement de vos honoraires est d'écrire une lettre recommandée de mise en demeure de payer envoyée à l'infirmier remplacé assortie d'une copie au conseil de l'ordre. Il est utile de se rapprocher de sa protection juridique et d'un avocat dans l'éventualité où les procédures s'éterniseraient et qu'il faille aller en justice.

Les tentatives d'intimidation, les crevaisons de pneus, les missives apocalyptiques façon "corbeau", les menaces et les violences ne résoudront pas vos problèmes... Par contre, ne lâchez rien, faites preuve d'insistance, d'obstination voire de persécution à l'égard de celui ou celle qui sera devenu votre ennemi. Courage !

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. Toutefois, si vous vous reconnaissez  un peu, beaucoup, passionnément… dans ces portraits, parlons-en ! Pour les malhonnêtes, Il n'est jamais trop tard pour changer. Devenir loyal et probe n'est pas une tare, avec un peu de volonté et de rigueur, on y arrive facilement.

Pour les victimes, protégez-vous et fuyez comme la peste les personnes qui traînent derrière elles une réputation déjà entâchée de ces multiples forfaits. De bouche à oreille, une liste de brebis galeuses pourraient bien circuler et mettre un terme à ces comportements contraires à la déontologie. Le visage angélique de l'infirmière ou de l'infirmier n'est plus d'actualité, l'auréole qui nous ceignait la tête s'est dissoute dans les limbes depuis déjà longtemps. Arrêtons de rêver !

La Seringue.