Allez un peu de détente...

Le webologue !

Comme nous avons eu en d'autres temps l'encyclopédiste ou le rat des bibliothèques, nous avons l'occasion de rencontrer aujourd'hui au détour de nos tournées le webologue assermenté, spécimen de plus en plus répandu qui a le don de vous mettre les nerfs en pelote au saut du lit. Ce qui est fort regrettable puisque cet énergumène peut d'un claquement de doigts, vous saper votre bonne humeur pour la journée.

Ce personnage au demeurant sympathique, n'a qu'un objectif en tête qui est celui de vous faire repasser votre diplome tous les matins. Et côté ingéniosité, il n'y va pas de main morte puisqu'il  est abonné à tous les sites spécialisés et tous les forums concernant la médecine, la para-médecine, l'ayurvéda et tout le tralala... Tel un scientifique, il passe ses jours et ses nuits à faire des recherches et il vous attend chaque jour le petit doigt sur la couture du pantalon pour vous faire un compte-rendu circonstancié de ses trouvailles et de ses analyses relatives ou pas d'ailleurs à sa pathologie. Il est à lui tout seul une version moderne du malade imaginaire et ses potes de combat s'appellent Google, Vidal, Doctissimo, Vulgaris médical et Wikipédia.

              

De but en blanc, il peut par exemple, vous demander lors de votre visite quel est donc le nom de ce granulome  pyogénique ou hémangiome capillaire lobulé situé sur son index droit. Interrogatoire auquel, bien évidemment, vous ne pouvez pas répondre puisqu'il faut avoir fait minimum médecine pour savoir qu'il s'agit du très célèbre botryomycome. En résumé, le projet avéré de cette épreuve matinale est de vous faire passer pour une nouille qui aurait eu son diplome dans un paquet de lessive. Non content de vous prendre pour une démeurée, il va pousser le bouchon assez loin pour remettre en cause votre pratique qui date de Mathusalem pour certaines. Ainsi, par exemple, il peut avoir l'audace de vous donner la marche à suivre pour la réalisation d'un pansement. Son pote Google lui a montré comment faire en dix leçons et ce n'est pas vous, pauvre petite sotte, qui allez lui en apprendre sur le sujet.

En deux mots, le webologue est un emmerdeur de première, remettez-le donc à sa place ou prenez les devants et préparez-lui une série de questions pas piquées des hannetons qu'il va potasser toute la nuit comme un désespéré. Ce genre de phénomène a simplement un besoin de reconnaissance, c'est un érudit qui détient le savoir et il faut que cela se sache, bon sang !

La Seringue.