Mon pays va mal, si mal, si mal !

La Sécu est un abîme sans fond, une sorte de trou noir perdu dans la galaxie où même le pauvre Jules Verne n'aurait pas osé s'aventurer. Le gouffre en question représente aujourd'hui la modique somme de 13 milliards d'euros.

En guise de parenthèse, rappelons que, selon le magazine américain Forbes, Bill Gates est toujours l'homme le plus riche de la planète avec 79.2 milliards d'euros, que Madame L'Oréal possède une fortume estimée à 40.1 milliards de dollars et Madame Nutella, un joli pactole de 23.4 milliards de dollars. N'oublions pas non plus qu'il y a 1 826 milliardaires dans le monde en 2015, soit 290 de plus qu'en 2014.

Notre système de santé est un panier percé en pleine déroute qui menace de s'effondrer et l'Etat, dans son rôle répressif a bien l'intention de trouver les responsables de cette banqueroute et de leur faire payer leurs méfaits.

 

La Faute à Qui !

Il est évidemment politiquement incorrect de clamer façon brut de décoffrage que  la population vieillit, que les personnes âgées coûtent cher et qu'il y a des problèmes liés aux coûts de certaines pathologies. Il est aussi indécent de parler du prix des médicaments, des laboratoires qui s'en mettent plein les poches et qui font du lobbying en faisant du chantage à l'emploi.

Par contre, on peut aisément démolir des professionnels de santé libéraux qui, individuellement, n'ont aucun poids ; Qui, isolés dans leur pratique, ne se fédérent pas et par extension, ne se défendent pas.

Casser de l'infirmier, du kiné, du médecin est un jeu facile. Le petit malin qui a eu cette idée de génie permet aujourd'hui à la Sécu de combler des trous sur le dos de ces travailleurs sans risques. Il suffit simplement de jeter le discrédit sur ces professionnels et le tour est joué. Ils deviennent tous sans exception, du jour au lendemain, des voleurs, des profiteurs, des fraudeurs.

 

Les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Imaginons juste une seconde que Dame Sécu réclame à 104 000 infirmiers libéraux la somme de 1000 euros d'indus. Cette somme est arbitraire, c'est un fait mais le montant des notifications d'indus se compte parfois en centaines de milliers d'euros pour certains.

Les 104 000 infirmiers libéraux que nous sommes reverseront collectivement à Dame Sécu le joli pactole de 104 millions d'euros. Cette petite somme rondelette versée par ces supposés fraudeurs  pourraient sans aucun doute combler quelque peu ce trou abyssal.

Et si l'on suppose qu'il est tout à fait possible d'adopter la même stratégie avec les autres professionnels de santé libéraux, le business pourrait être juteux.

En deux mots, nous sommes devenus de petits fossoyeurs plantés devant ce trou gigantesque et le fruit de notre travail glisse imperceptiblement dans cet abîme sans fond.

La Seringue.