Alice au Pays des Merveilles !

Ça y est, la petite Alice, vingt-trois printemps, diplomée il y a deux ans, a décidé de se lancer seule et sans filet dans la grande aventure du libéral. Vingt-quatre mois d'exercice à l'hôpital lui ont suffi pour en avoir ras le pompon de la hiérarchie, des horaires décalés, des manques d'effectifs et d'un système de santé qui s'effondre tout doucement. Voici d'ailleurs, en aparté, comment on peut tuer en deux phrases des vocations dans l'oeuf.

Youpi ! Alice se lance et il va y avoir du sport, ça va dépoter dans les chaumières. Elle est fin prête pour la grande aventure du libéral,  voilà enfin du sang neuf !

Le privilège de la jeunesse, c'est l'énergie, l'espoir, ce côté battant qui mord à pleines dents dans l'existence, cette volonté de réussir, d'y croire et d'aller loin. Ce doux mélange d'innocence et de détermination que nous, pauvres vieilleries au bord de la retraite avons oublié, enfoui ou enterré plus ou moins volontairement depuis des lustres. Ces  mêmes privilèges qui peuvent lorsqu'ils sont mal maîtrisés devenir des maladresses ou des défauts.

Alice, même si elle est pétrie de trouille, s'engage donc dans cette expérience avec la foi du croyant qui part en guerre sainte et les rêves d'un Vasco De Gama en route pour les Indes. Allez hop, en voiture Simone, la vie lui appartient et ce n'est pas la morosité ambiante qui va faire flancher sa bonne humeur face à son avenir. Motivée elle est et motivée elle restera quoi qu'il advienne.

Le Privilège de l'âge ou l'âge des Privilèges !

L'âge n'est pas toujours un avantage lorsque l'on est soignant, et qui plus est, lorsque l'on travaillle en libéral. La jeunesse est vécue par les patients comme un manque d'expérience et il est parfois ardu de gagner en crédibilité face à des personnes qui peuvent avoir quatre fois votre âge.

Vous avez moins de trente ans, beaucoup de patients vous demanderons si vous allez encore à l'école, si vous êtes en stage ou si vous êtes réellement diplômé. Et vous aurez beau leur dire que vous avez fini brillamment vos études, rien ne les persuadera, sinon le temps, que vous êtes professionnel et compétent. Il vous faudra en quelque sorte les apprivoiser et passer par des moments difficiles où vous devrez faire vos preuves.

L'apparence joue aussi un rôle important chez les personnes âgées. Il est clair que le papy qui voit débarouler à six heures du matin son infirmier en mountain bike attifé comme pour un triathlon va le laisser plus que perplexe. Si, en prime, ledit infirmier s'exprime en langage djeun's, traduisez "incompréhensible pour les plus de 65 ans", on frôlera la méfiance. 

L'âge est aussi un handicap avec les collègues qui ont plus de bouteille que soi. En dehors d'une forme de maternage qui peut paraître insupportable, il existe aussi une jalousie parfois non dissimulée à l'encontre de la jeune infirmière fraîchement débarquée. Celle qui peut être considérée comme une éventuelle rivale, celle qui plait aux malades parce qu'elle est jolie et enjouée, celle qui a vingt ans et le monde à ses pieds.

Mais notre Alice y croit à son aventure avec un grand "A"  et contre vents et marées, elle va se frayer le chemin qui va vers la reconnaissance. Les vieilleries quant à elles, pensent que ce n'est qu'une légère brise de printemps et que les saisons passent...

La Seringue.